Mahatma Gandhi

1869-1948

Avocat, homme politique et guide spirituel indien, Mahatma Gandhi s’est battu pacifiquement toute sa vie pour plus de justice. Sa lutte a permis aux indiens d’obtenir l’Indépendance de leur pays. Mais il s’est aussi battu pour l’émancipation des femmes, la fin du système de caste et la tolérance. Il donnait l’exemple en luttant mais aussi en vivant simplement, de peu de choses et en fabriquant lui-même ses vêtements par exemple. Un véritable modèle de paix et de spiritualité.

___________________________

PARCOURS

Mohandas Karamchand Gandhi, naît en Inde le 2 octobre 1869 à Porbandar, dans l’Etat du Gujarat, dans une famille relativement aisée de commerçant issue de la caste des Vayshia.

Elevé dans la religion hindouistes et selon les coutumes de sa caste, il se marie à l’âge de 14 ans avec Kasturbai qui restera son épouse jusqu’à sa mort en 1942.

Il part en 1888 suivre des études de droit à Londres. Après 3 années en Angleterre, il revient en Inde exercer le métier d’avocat.

C’est en Afrique du Sud que Gandhi va entreprendre ses premières actions militantes. Il y est en effet employé en 1893 comme conseiller juridique pour une société indienne. Il y découvre comment les noirs et les indiens sont privés de nombreux droits civiques et sont victimes de l’intolérance et du racisme. Il commence ainsi un combat de résistance non violente et de non coopération face aux autorités d’Afrique du Sud qui va durer une vingtaine d’années.

En 1909, il publie un ouvrage intitulé « Hind Swaraj » dans lequel il développe ses théories du combat par la non-violence et la désobéissance civile de masse. Il appelle ce mouvement « la satyagraha » qui prône la non-violence mais également la maîtrise de soi et le respect de la vérité.

En 1914, après des avancées significatives en Afrique du Sud, il retourne en Inde qu’il parcourt pour mieux la connaître.

RÉALISATIONS

C’est après la première guerre mondiale que Gandhi va commencer à militer en Inde pour son indépendance. Rejoint par des millions d’Indiens, il s’oppose aux Britanniques en organisant la résistance civique et des campagnes de non-coopération (boycott des autorités, des tribunaux et des écoles).

Il devient célèbre dans toute l’Inde où il est perçu comme un ascète et un héros, ce qui lui vaut d’être surnommé par le grand poète indien Tagore « Mahatma », un mot hindi qui signifie « Grande âme ».

Gandhi accède ensuite à la présidence du parti du Congrès, avec Nehru, et mène dès lors la lutte pour l’autonomie du pays puis pour son indépendance tout en prônant l’autosuffisance économique, le retour aux techniques traditionnelle, mais aussi l’émancipation des femmes et des Intouchables. Il préconise la non-participation (refus des décorations, boycottage des produits anglais…) et prescrit même la grève de l’impôt dans un district du Gudjerat.

En 1930, il reprend son combat et entreprend une nouvelle campagne de désobéissance civile. Il entreprend notamment la célèbre marche du sel. Il est de nouveau arrêté et libéré un an plus tard.

Au terme de la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques sont résignés à se retirer du sous-continent indien. L’Union indienne célèbre son indépendance le 15 août 1947. Le vice-roi Mountbatten remet les pouvoirs au Premier ministre Nehru. Malheureusement le pays s’est scindé en deux parties : l’Inde et le Pakistan et une guerre religieuse a éclaté.

Alors qu’il entamait une grève de la faim pour convaincre hindous et musulmans de déposer les armes, il meurt en 1948 assassiné par un extrémiste qui souhaitait la création d’un Etat hindou.

SA PHILOSOPHIE


« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde»

SES COMBATS

L’indépendance de l’Inde,

la lutte contre les discriminations,

la fin du système de caste,

l’émancipation des femmes,

une Inde multiconfessionnelle (union des musulmans et des hindous)

SA MÉTHODE

 La non- violence, la désobéissance civile, la « satyagraha » qui prône la maîtrise de soi, le respect de la vérité et la non-violence.

Il organise ainsi de nombreuses manifestations silencieuses, des grèves de la faim, des boycotts ou des pétitions.

SES VICTOIRES

>Hors mis l’indépendance de l’Inde en 1947 pour laquelle il s’est battu presque toute sa vie, Gandhi a également mener d’autres luttes dans lesquelles il a obtenu gain de cause.

>En 1914, il obtient après 8 ans de lutte l’abrogation d’une partie des lois raciales présentent en Afrique du Sud.

>Début 1917, Gandhi se rend au Bihar à l’appel des cultivateurs de l’indigo exploités sans vergogne par les industriels anglais. Devant les risques d’émeutes, le gouvernement donne satisfaction aux planteurs.

Le 6 avril 1919, pour impressionner les anglais, Gandhi appelle le peuple à manifester publiquement dans tout le pays et à cesser toute activité. La manifestation est un énorme succès.

Le 12 mars 1930 le Mahatma entreprend son action la plus célèbre : la marche du sel. Son objectif est de dénoncer le monopole anglais de la vente du sel. Pendant 24 jours et sur 350 km le cortège ne cessera de gonfler. Arrivé à son but Gandhi ramasse une poignée de sel et annonce qu’il commence la désobéissance civile. Il est de nouveau arrêté. En janvier 1931 le Vice-Roi Lord Irving le fait libérer. Il échange la libération des prisonniers politiques et la fin des lois sur le sel contre la fin de la désobéissance civile et la participation de Gandhi à une conférence organisée à Londres.

>En août 1932 Gandhi est jeté en prison. Les dissensions entre les communautés s’aggravent et les droits des intouchables sont menacés. Le 20 septembre le Mahatma entreprend une nouvelle grève de la faim. Le gouvernement britannique plie devant la menace de la mort de Gandhi devenu très populaire en Europe.

CITATION

La non-violence ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal. C’est au contraire, contre le mal, une lutte plus active et plus réelle que la loi du talion.

VIDEOS

SOURCES