#choisirsavie : Atelier pour les collégien.nes et les lycéen.nes

Quand on est issu d’un milieu populaire, l’orientation scolaire peut vite se transformer en orientation subie. Or en France, où les 2e chances se font trop rares une fois que nous sommes adultes, choisir son orientation, c’est souvent un premier pas déterminant pour choisir sa vie. C’est pourquoi nous avons choisi de développer un atelier de sensibilisation et d’empowerment à ce sujet. En effet, cet atelier d’environ 2h permet de sensibiliser les ados aux inégalités sociales, tout en leur apportant des informations importantes pour choisir leur orientation. Ce format vous intéresse? N’hésitez pas à nous solliciter, il est facilement reproductible. En voici un aperçu ci-dessous.

Un format actif, deux objectifs croisés

Un format concret et très participatif pour un apprentissage actif

On y pensait depuis longtemps, mais c’est une rencontre avec une association de soutien à la scolarité, 4chem1 evolution, implantée dans un quartier populaire de Pantin, en Seine-Saint-Denis, qui nous a permis de concrétiser l’idée.

Ensemble, nous avons imaginé et testé notre premier atelier d’empowerment à destination des collégien.nes et des lycéen.nes : « choisir son orientation ». En discutant, nous sommes tout de suite tombés d’accord sur le format. Nous avons voulu un format interactif, ludique, pour ne pas asséner un savoir tombé du haut et partir avant tout des préoccupations et des questions des ados. Mais nous avons aussi cherché un format qui permette de transmettre des connaissances, d’élargir les horizons de façon non académique.

C’est pourquoi nous avons privilégié des formats très participatifs et un travail en petits groupes. La transmission d’informations descendante a été limitée et s’est fait le plus possible par questions-réponses. Ainsi, avec l’aide de posts-its, et en partant des connaissances et des questions des ados, nous avons recomposé ensemble le panorama général.

L’occasion de rendre visible les inégalités et la reproduction sociale

Il nous tenait aussi à coeur de proposer un atelier qui ne soit pas qu’une aide à l’orientation, mais aussi un moyen de permettre aux ados de se repérer dans les inégalités sociales et d’être conscients des mécanismes de reproduction sociale qui jouent en leur défaveur.Nous voulions aussi promouvoir toutes les formes d’actions, individuelles mais aussi collectives, qui permettent de s’en sortir mieux chacun.e mais aussi tous ensemble.

C’est en cela que cet atelier est aussi un atelier de sensibilisation et d’empowerment. Il donne du pouvoir en transmettant de l’information mais aussi en aidant à identifier les moyens d’agir, individuels et collectifs.

Un atelier en trois temps d’environ 2h30, pour 20 à 30 ados

Cet atelier, qui peut durer environ 2 heures voire 2h30 et peut être organisé avec des groupes de 20 à 30 adolescent.es, se déroule en trois temps :

Un premier temps sur le panorama des métiers

Le premier temps de l’atelier permet de faire le panorama des métiers connus et se repérer entre les différentes positions sociales. Pour cela, nous partons des métiers connus des ados, puis nous les classons ensemble par CSP. Nous échangeons ensuite sur les salaires, les conditions de travail, les niveaux d’études des différentes CSP en apportant des informations à l’oral par questions réponses. Cela a permet de montrer concrètement les inégalités de conditions de vie entre CSP (salaires, temps de travail, pénibilité…) et les enjeux de l’orientation sur les choix de vie futurs.

Un deuxième temps sur les filières d’accès : les 4 chemins

Ensuite, nous divisons le groupe en trois tables, et chaque table  travaille sur une filière d’accès : fac, prépas et grandes écoles ou BTS/IUT. Il y a aussi la possibilité de dédier une 4e table à l’option « ne pas faire des études »… une option trop souvent choisie ou subie pour les jeunes de milieux populaires. Pour chaque filière, avec l’aide d’un.e adulte qui y est passé, nous partageons nos connaissances sur le fonctionnement concret de ce type de filière, les avantages et inconvénients, conditions d’accès, conditions de réussite etc. Cela permet d’ouvrir les horizons et de révéler les pièges.

Un troisième temps sur les freins et les ressources pour choisir son orientation

Enfin,  l’atelier se termine par un troisième temps consacré aux freins et aux ressources pour parvenir à l’orientation de son choix. En petits groupes, nous avons listé les freins et ressources individuels, d’entraide et de lutte collective.

Au final, en 2 heures de temps, et avec un minimum requis de 3 adultes bénévoles, cet atelier permet aborder beaucoup de sujets avec des lycéen.nes tout en passant un bon moment ensemble.

Nous contacter

Ce format vous intéresse ? N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons le reproduire facilement, mais aussi prêter nos supports et le déroulé si vous voulez le faire vous-mêmes :).